Ce site est créé pour relater l'histoire de comment fait la Société Générale (Banque) pour soutirer illégalement davantage d'argent à couple marié qui s'est porté caution solidaire pour un prêt accordé à une entreprise (Sàrl).

Comme vous pourrez le constater ci-dessous, la Société Générale (ci-après dénommée SG) réclame des montants supérieurs à ceux définis dans le contrat de cautionnement.

1. Le montant du capital du et des intérêts

La SG n'ayant fait appel à la caution que plus de 11 mois après le premier incident de paiement du cautionné (la Sàrl débitrice), aucun intérêt n'est du à la SG jusqu'au jour où la caution à reçu l' information de la SG qu'elle devait payer à la place du débiteur : c'est la loi et cela a été confirmé par les juges.

La Banque ne répond pas, ne donne aucune explication à ces différences de montant et aucune preuve que son décompte est juste et ne contient plus d'intérêts. Cela prouve qu'elle n'a pas d'argument à donner ce qui se comprend puisqu'elle sait qu'elle a tord.